Quelles différences entre un kiné et un ostéopathe?

Sommaire

 

 

 

Plus de 25 000 ostéopathes exercent en France. Ils assurent souvent leur fonction dans les clubs sportifs, dans les maisons d’accueil spécialisées, les foyers d’accueil médicalisés, les hôpitaux, entreprises et autres.

Découvrez les particularités du métier de kiné ostéopathe !

 

La formation d’un kiné ostéopathe

Pour devenir ostéopathe, il est fondamental de détenir un diplôme d’ostéopathe qui se prépare dans des écoles d’ostéopathes agréées. Comme les études durent 5 à 6 ans après le bac, il faut donc être titulaire d’un baccalauréat.

La classe préparatoire en Ostéopathie est aussi une option. Entre autres, les médecins en activité ainsi que les internes en médecine ont la possibilité de suivre une formation d’excellence en Ostéopathie pour obtenir un diplôme interuniversitaire. Suite à une formation de deux ans, le titre d’ostéopathe est acquis.

Avant de vous décider à entreprendre toutes ces démarches, il faut être sûr que vous êtes passionné par l’anatomie humaine qui comprend les os, les articulations, les muscles et autres. La biologie et les psychopathologies sont aussi prises en compte dans ce métier.

Une grande autonomie, de la patience, de l’écoute, de l’analyse sont les qualités requises pour être un bon kiné ostéopathe sans oublier votre résistance physique.

 

La kinésithérapie, qu’est-ce que c’est ?

La kinésithérapie est une spécialité de la médecine qui restaure la mobilité physique des patients. Ces derniers ont subi une forme de traumatisme. Elle consiste à employer des techniques de réadaptation pour traiter les articulations et les muscles blessés.

Le kiné utilise ses connaissances de l’anatomie humaine et des outils spéciaux (barres, vélos, balles et appareils d’exercice) afin d’initier des séries de mouvements répétitifs. Ces séries aident à soulager la douleur ou améliorer la mobilité d’un membre qui peut être réduite par une maladie ou une blessure.

Le kiné peut traiter ces anomalies à la main ou à l’aide des machines. Tout dépend du cas du patient. Les symptômes indiqués par les patients le guideront à adopter la méthode adéquate.

Le kiné doit alors créer et mettre en œuvre un plan de traitement adapté à la personne. Le traitement varie d’un patient à l’autre, même s’il s’agit d’une même douleur ou d’un même problème de mobilité.

En quatre points, le rôle du kiné est d’ :

  • analyser les rapports médicaux pour définir le meilleur traitement pour la personne malade ;
  • entreprendre une première évaluation de la mobilité du patient ;
  • accompagner le patient à effectuer divers exercices destinés à retrouver sa mobilité ;
  • enseigner aux patients et à leur famille à faire des exercices de routines à leur domicile.

 

Qu’est-ce que le travail d’un kiné ostéopathe alors ?

Tandis que l’ostéopathie est une science thérapeutique dont la base est la biomécanique du corps. Il faut retenir que le corps est une unité fonctionnelle non dissociable. Si une partie du corps souffre d’une anomalie, cela va avoir des conséquences sur d’autres organes par l’intermédiaire des tissus qui constituent notre organisme.

Les pathologies suivantes sont dans les cordes d’un kiné ostéopathe :

  • la mauvaise posture et stress professionnel ;
  • les traumatismes tels que post-partum, accidents et blessures sportives.

Pour des informations détaillées, voici les différents systèmes sur lesquels, les actions d’un kiné ostéopathe sont efficaces :

le système orthopédique et locomoteur

Le kiné ostéopathe agit sur les entorses, les tendinites, les lombalgies, les dorsalgies cervicales, les douleurs articulaires, les pubalgies, les douleurs au coccyx, les douleurs maxillaires.

le système neurologique

L’ensemble névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, les cruralgies, les sciatiques et autres font aussi partie des compétences du kiné ostéopathe.

le système cardio-vasculaire

Comprenant les troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations et oppressions.

le système digestif

Le kiné ostéopathe a aussi les compétences pour vous soulager :

  • des ballonnements ;
  • de la hernie hiatale ;
  • des flatulences ;
  • des troubles hépatobiliaires ;
  • des colites ;
  • de la constipation ;
  • des ptôses d’organes ;
  • de la digestion difficile ;
  • des gastrites ;
  • de l’acidité gastrique, etc.

le système O.R.L et pulmonaire

Les rhinites, les sinusites, les vertiges, les bourdonnements, les céphalées, les migraines, les bronchites, l’asthme, les bronchiolites et autres sont traités par le kiné ostéopathe.

le système neuro-végétatif

Quand vous vous sentez dépressifs, hyper nerveux ou anxieux, consultez un kiné ostéopathe ! D’autres symptômes sont aussi dans ses cordes : le stress, les troubles du sommeil, la spasmophilie, etc.

les femmes enceintes et les bébés

Par ailleurs, si vous êtes une femme enceinte, le kiné ostéopathe peut vous préparer à l’accouchement, au relâchement du dos/bassin. Si vous ressentez des nausées ou autres malaises liées à la grossesse, faites appel à un kiné ostéopathe ! Il saura vous accompagner dans ce sens.

De plus, si vous avez des bébés qui possèdent des plagiocéphalies qui l’aplatissement du crâne, le kiné ostéopathe peut y remédier. Différents motifs peuvent aussi justifier la consultation chez ce spécialiste comme :

  • le torticolis ;
  • les troubles du sommeil ;
  • les troubles digestifs ;
  • l’irritabilité démontrée par des pleurs fréquents ;
  • la crispation du bébé ;
  • le manque de vitalité et d’énergie du bébé ;
  • les troubles de la déglutition, de la tétée.

Il y a aussi l’asymétrie des pieds (varus/valgus), le nez encombré, le syndrome de KiSS et le strabisme peuvent encore être rectifié si vous prenez le soin d’aller chez un kiné ostéopathe. Même si votre enfant a du mal à roter ou a souvent le hoquet, une visite chez ce spécialiste peut soulager ce petit être.

 

Les informations sur la législation, les tarifs et le remboursement

Que ce soit un kiné ou un kiné ostéopathe, une prescription n’est pas du tout nécessaire.

Le kiné

Il a une formation de quatre ans, mais ses pratiques doivent être encadrés par le Code de la Santé. Seuls les individus qui détiennent un diplôme d’État validé par le Conseil national de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes peuvent exercer. Ils sont également inscrits au Conseil national de l’Ordre.

La consultation varie entre 15 à 30 €. Sachez quand même que les soins des kinés sont remboursables par la sécurité sociale. En moyenne, le remboursement est effectué à 60 % et 40 % par les mutuelles.

Le kiné ostéopathe

Tandis que les séances du kiné ostéopathe ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. En général, une à trois séances sont nécessaires. Par contre, les mutuelles remboursent la totalité ou une partie de la consultation qui est entre 50 à 80 €.

93 % des Français disposent d’une AMC et plus d’un tiers d’entre eux sont couverts en partie pour les actes des kinés ostéopathes.

A propos de nous

Notre conviction : la formation en entreprise est finalement assez peu traitée. Elle mérite un meilleur traitement. Voila pourquoi nous avons créé ce blog !

Notre conviction : la formation en entreprise est finalement assez peu traitée. Elle mérite un meilleur traitement. Voila pourquoi nous avons créé ce blog !

Infos contact

Copyright 2022 © | Tous droits réservés